Nicolas LUZI

Ostéopathe D.O.

à Levallois-Perret

 

La consultation dure en moyenne 45 minutes.

Elle se déroule en 4 parties :


  1.    L’interrogatoire :

Pendant cette phase, l’ostéopathe va bien évidemment vous poser des questions sur votre motif de consultation, mais aussi sur vos antécédents afin de se faire une idée de votre mode de vie : ce qui est important afin de déterminer l’origine de vos troubles et de savoir si une prise en charge ostéopathique est recommandée.


Certains patients ont tendance à minimiser certains antécédents car «ils n’ont pas eu» de séquelles au moment du traumatisme. Par exemple, il faut savoir qu’un accident de voiture n’entraine pas forcément de symptomatologie sur le moment. En revanche il peut avoir une répercussion sur les tissus, qui pourront déclencher des douleurs plus tard.


  1.    Les tests :

A l’aide de tests précis l’ostéopathe va déterminer le tissu qui est en souffrance, mais aussi la cause de cette dernière.


Durant ces 2 premières parties, l’ostéopathe peut avoir un doute sur la douleur ou son origine. C’est pourquoi il préfèrera renvoyer le patient chez son médecin traitant ou aux urgences pour effectuer les examens complémentaires qu’il jugerait nécessaires.


  1.     Le traitement :

Enfin, en absence de contre-indications, l’ostéopathe utilisera un panel de techniques adaptées à chaque patient afin de corriger la douleur ainsi que sa cause de façon à éviter que le trouble devienne chronique.


  1.    Conseils :

A la fin de la consultation, le praticien vous donnera des conseils dans le but de maintenir dans le temps le travail qu’il a effectué.

Examens complémentaires :


Afin d’avoir une meilleure compréhension de «l’état» du patient, il est préférable qu’il apporte avec lui ses examens complémentaires (radiographies, scanners, IRM, résultats d’analyses biologiques...).


Il n’est en revanche pas nécessaire de tous les prendre : seuls les plus récents sont intéressants (si vous faites régulièrement des radios du bassin par exemple ne prenez que la dernière), cela évitera de vous surcharger.

Bon à savoir :

Après l’interrogatoire, l’ostéopathe vous demandera de vous mettre en sous-vêtement (bien sûr, vous pouvez refuser mais le traitement ne sera pas optimal et l’ostéopathe risquerait de passer à côté de quelque chose). C’est pourquoi, je vous recommande de porter des sous-vêtements confortables.